Parti de l’OM en janvier dernier, Lucho n’aura pas marqué de son empreinte le club phocéen. Souvent raillé par la critique, l’Argentin n’en reste pas moins observateur des résultats de l’OM.  Selon lui, beaucoup l’ont joué perso cette saison : « Lors de ma deuxième saison, le groupe a perdu son âme, les joueurs se sont réfugiés dans l’individualisme. On a échangé avec le coach, mais il y a des choses qui tu peux difficilement modifier : les mentalités, le comportement. Je ne me sentais plus un joueur important de l’équipe. L’équilibre précaire est une fatalité pour l’OM. On dirait qu’il est inscrit dans les gênes du club. »


Commenter

A lire aussi:

  1. Gerets triste pour les Marseillais
  2. Di Méco pointe du doigt les intérêts personnels à l’OM !

Tags