Titulaire à gauche depuis la mise à l’écart de Jérémy Morel, Cesar Azpilicueta a indéniablement progressé. Les erreurs de placement qu’il commettait (trop souvent) en début de saison ont été effacées et l’Espagnol est devenu un des pions essentiels du système Deschamps. Interrogé par Eurosport, le défenseur ibérique s’est indigné du fait que le Vélodrome n’était plus un citadelle imprenable.

 » Quand on a des rencontres comme ça à domicile, on doit forcément prendre trois points. Le plus dur pour moi, c’est de voir que les équipes viennent ici avec l’ambition de gagner. Avant, tout le monde avait peur. C’est dur de perdre autant de points au Vélodrome. On ne fait plus peur « , a déclaré le latéral espagnol souvent exempt de reproches dans cette mauvaise série olympienne.


Commenter

A lire aussi:

  1. L’OM ne fait pas peur à Materazzi
  2. La colère monte dans les tribunes du Vélodrome
  3. Deschamps et le retour de Ribéry au Vélodrome
  4. Le Bayern Munich prévoit un Ribéry de gala au Vélodrome !
  5. OM – Bayern, le Vélodrome ne sera pas plein

Tags