Interrogé dans les colonnes du magazine So Foot, Lucho Gonzalez a accepté de revenir sur son départ de l’Olympique de Marseille l’été dernier.

Le milieu de terrain avoue avoir été notamment déçu par la vente de Mamadou Niang (en 2010) et tacle au passage le club phocéen : « Sans lui, je n’avais plus de point de fixation en attaque, regrette le joueur, reparti au FC Porto. Un grand club ne peut pas se permettre de lâcher son capitaine à la fin d’un mercato d’été. Porto n’aurait jamais eu ce genre de problèmes. Tout simplement parce que le club aurait trouvé son remplaçant longtemps à l’avance. Porto est un club tourné vers le futur. L’OM, en revanche, ne regarde pas assez loin. »

N’en restant pas là, « El Comandante » s’en prend aussi à ses anciens partenaires. « La première année, nous étions un groupe uni, avec des objectifs précis. La saison suivante, tout a changé, accuse-t-il. Sous prétexte que l’on avait gagné trois titres, nous étions les meilleurs… Beaucoup de joueurs se sont relâchés au lieu de viser le doublé coupe-championnat. Il y en a qui ont oublié l’équipe et qui ont sombré dans l’individualisme. Ça ne pouvait pas fonctionner. D’autant que, malheureusement, il n’y avait personne pour canaliser tout ça…« .


Commenter

A lire aussi:

  1. Lucho pointe le déséquilibre marseillais
  2. Pape Diouf critique Vincent Labrune
  3. Mandanda n’épargne pas ses coéquipiers !
  4. Vincent Labrune critique les horaires de Ligue 1

Tags